amants


Comme une grande amoureuse, j'ai le coeur inventif, inclusif, qui ne sélectionne pas. 
J'écris tous mes amants : les beaux, les grands, ceux que je n'ai même pas aimé, ceux qui n'ont existé qu'un instant. 
Et cours après le temps, les odeurs ; fixe l'ivresse des vertiges comme l'on enfile des perles sur un collier. 

Accrochés au mur de la vie, quelque part, entre les coups de rein et l'oubli. 

Commentaires

Articles les plus consultés